REVELSTOKE, BC – Le syndicat qui représente les travailleurs municipaux de Revelstoke est déçu que la Ville ait rejeté la recommandation de son propre personnel de maintenir dans le secteur public les services de collecte des ordures ménagères en bordure des rues.

Au cours d’une réunion du conseil municipal de la Ville hier soir, le maire et le conseil municipal ont voté contre un rapport exhaustif du personnel qui conclut que la collecte des ordures ménagères à l’interne est de loin la plus abordable. Le rapport comprend l’examen des propositions formulées par trois sociétés privées ainsi que l’actuel service interne fourni par les membres du SCFP.

Selon le rapport du personnel, les économies prévues par les services de collecte des ordures en sous-traitance ne sont pas réalisées dans le processus de demande de propositions. L’option du moindre coût disponible consiste à continuer de fournir le service de collecte des déchets à l’interne pendant quatre jours de huit heures.

Chris Selvig, président de la section locale 363 du SCFP, a exprimé sa surprise lors du rejet de son propre rapport par le conseil. « Nous avons pris ce processus d’examen  très au sérieux, et nous étions prêts à discuter des façons d’améliorer le service et de s’adapter aux besoins en constante évolution des citoyens de Revelstoke », a expliqué Selvig.

« Le personnel de la Ville a étudié de près le service actuel dans l’élaboration de son rapport, et nous étions confiants que le conseil choisirait la meilleure option. La collecte des ordures ménagères à l’interne est évidement le choix responsable, le plus économique et le plus attentif envers les contribuables. »

Le syndicat a déclaré que le vote laisse planer le doute sur ce qui va se passer maintenant, mais que la section locale 363 du SCFP communiquera avec le conseil municipal de Revelstoke pour s’assurer que tout prochain processus d’examen demeure ouvert et responsable.