John McCracken | Service des communications du SCFP

HV Goose L. 2019Au terme d’un lock-out de quatre semaines et deux jours, en plein hiver labradorien, les 43 membres de la section locale 2019 du SCFP ont réussi à protéger leur régime de retraite à prestations déterminées.

« Dès le départ, nous savions qu’il existait une alternative à l’adoption d’un régime de retraite à disparité de traitement qui est synonyme de division. Nous sommes heureux d’avoir pu négocier cette solution, une solution qui assure la viabilité du régime pour de nombreuses années », a souligné le conseiller national du SCFP, Ed White.

La solidarité s’est exprimée sur le piquet de grève où aucun incident n’est survenu. « Nous nous sommes soutenus mutuel­lement. Les confrères et consœurs ont bravé un hiver rigoureux pour repousser cette demande de concession. Je suis fier du fait qu’aucun incident ne soit survenu sur le piquet de grève. Toute cette bataille témoigne de la force de caractère de ces hommes et de ces femmes », a déclaré le président de la section locale, Glen Pittman.

Il s’agit d’une victoire majeure dans notre lutte pour le maintien de régimes de retraite au travail de qualité. « Quand on écrira l’histoire du mouvement syndical, on décrira cette petite section locale comme celle pour qui rien n’était impossible. Une direction forte et des membres déterminés, c’est la formule gagnante dans le monde syndical. Quel bel exemple de campagne de riposte réussie pour les 3000 sections locales du SCFP au pays! », a ajouté le président du SCFP de Terre-Neuve-et-Labrador, Wayne Lucas.