Health Care Sector Council meeting

La protection du système de santé public trône au sommet des priorités des travailleurs comme de tous les Canadiens

Toronto, du 6 au 9 octobre 2014

Près de 200 travailleurs de la santé se sont réunis, dans le cadre de la Conférence du Conseil national des secteurs du SCFP, pour discuter de problématiques communes.

L’austérité budgétaire entraîne une réduction du financement de la santé et une pression à trouver des « économies ». L’entreprise privée a la santé dans son collimateur, mais la privatisation a un effet nuisible sur la qualité des soins.

Les travailleurs s’inquiètent de la charge de travail, du stress, de l’intimidation et de la violence au travail. Parmi les principaux sujets discutés, mentionnons aussi les systèmes de gestion de l’assiduité, les infections nosocomiales et la vaccination obligatoire.

Autre problématique commune d’un océan à l’autre : la restriction du droit de grève des travailleurs de la santé, ce qui affaiblit notre position de négociation. Dans quelques provinces, la réorganisation des agences régionales de la santé entraîne des problèmes de représentation syndicale.

La Conférence du Conseil national des secteurs s’est avérée un puissant outil d’échange sur les problématiques communes, mais aussi l’occasion de partager des idées et des pratiques exemplaires.

On a mis l’accent sur le besoin de gagner l’appui de la population par le biais d’actions locales fortes.

Comme l’a dit un membre : « Nous ne pouvons pas séparer la négociation et les campagnes. Il faut changer la négociation et mettre les enjeux sociaux sur la table. C’est une question d’alliances entre ceux qui fournissent et ceux qui reçoivent les services. »

Enfin, les participants ont identifié les principaux enjeux à travailler pour la suite des choses, soit la gestion de l’assiduité, la privatisation et le renouvellement de l’Accord sur la santé.

Album photo : Réunion du Conseil sectoriel de la santé