Logo du SCFP

Le SCFP met en garde les conseillers de Halifax contre les PPP

le 24 janvier 2008 1 h 45
 

Les cols bleus de Halifax, membres de la section locale 108 du SCFP, ont invité les conseillers de la municipalité régionale de Halifax à rejeter les PPP pour les arénas et les centres de loisirs.

Dès que les membres ont appris que la région lançait des soumissions pour les installations de loisirs en PPP, Dave Carr, président de la section locale 108 du SCFP, a fait parvenir une trousse d’information au maire et à tous les membres du conseil pour les avertir des dangers des PPP. Les médias locaux ont présenté des comptes rendus de l’analyse du SCFP sur les installations de loisirs privatisées.

La trousse envoyée aux conseillers comprend un rapport exhaustif publié par la Fédération canadienne des municipalités expliquant les défauts des PPP municipaux. La MRH est membre de la FCM. La trousse inclut aussi un rapport du Service de la recherche du SCFP sur les PPP dans le secteur des loisirs.

« Nous espérions que la récente expérience positive du conseil dans le dossier du nettoyage du port de Halifax, avec ses installations de traitement des égouts dont la propriété et l’exploitation sont publiques, aurait suffi à montrer que le modèle public pouvait réaliser des projets dans le respect des échéances et des budgets », affirme Dave Carr.

Dans une lettre adressée aux conseillers, M. Carr décrit « la vaste expérience du syndicat en matière de "diversification des programmes de financement" de toutes sortes et les montagnes de faits que possède le SCFP » sur les PPP.

« Je suis certain que les conseillers conviendront qu’ils doivent à leurs électeurs – et à leurs propres employés – de se munir de toute l’information voulue avant de songer à avoir recours à ce modèle très suspect de diversification des modes de prestation de services et de financement », ajoute Dave Carr.

La première réunion pour les entreprises intéressées à présenter des offres de services a eu lieu à la fin de janvier.