John Malcolmson | Service de recherche du SCFP

Un nouveau rapport évaluant la performance des employés de bureau du système scolaire public de la Colombie-Britannique démontre que les membres du SCFP ont dû composer avec les compressions et les mesures d’austérité mises en œuvre par le gouvernement provincial au cours de la dernière décennie.

Les conclusions de ce rapport intitulé Under Duress: the intensification of clerical work in BC’s public school system (Sous la contrainte : l’intensification du travail clérical dans le système scolaire public de la Colombie-Britannique) s’appuient sur les données du sondage électronique mené auprès des employés de bureau au printemps 2014, ainsi que sur une analyse des études pertinentes et des budgets scolaires. Environ 1300 employés de bureau œuvrant dans 49 commissions scolaires ont répondu au sondage, pour un taux de réponse de près de 30 pour cent. Le rapport a été rédigé par John Malcolmson du service de la recherche du SCFP.

Qui occupe les postes?

Le rapport confirme que le travail de bureau est presqu’entièrement effectué par des femmes, elles forment en effet 98 pour cent de l’échantillon du sondage. L’âge moyen des travailleurs de bureau du primaire est de 51 ans. Ils ont en moyenne 22 ans d’expérience en travail de bureau, dont à peu près la moitié chez leur employeur actuel.

La majorité des employés de bureau détiennent un diplôme collégial et une plus faible proportion un diplôme universitaire. La plupart des postes de bureau dans le système scolaire sont des postes permanents à temps plein. Le salaire moyen est de près de 36 000 dollars par année.

Qu’apprend-on sur le travail de bureau?

Le rapport démontre que les pressions budgétaires soutenues imposées au secteur scolaire affectent les employés de bureau et les autres employés de soutien. On demande en effet aux employés de bureau d’en faire plus, alors que le financement accordé aux activités cléricales diminue, afin de diriger un maximum de ressources vers les salles de classe.

Les résultats sont inquiétants : diminution des heures de travail, accroissement de la charge de travail, exigences accrues, diversification et complexification des tâches et, par conséquent, augmentation du stress.

Malgré tout, les employés de bureau se disent généralement très satisfaits de leur emploi, les relations interpersonnelles qu’ils tissent au bureau y contribuant beaucoup.

Ce rapport fait aussi état de situations préoccupantes en matière de santé et de sécurité au travail. La plupart des répondants disent avoir des douleurs au cou, au dos et aux épaules, des maux qu’ils associent à la nature de leur travail. Le sondage a également permis de recueillir des données sur les problèmes ergonomiques des membres, le plus important étant le nombre d’heures de travail passées en position assise devant un écran d’ordinateur. À long terme, ce constat est inquiétant pour la santé de ces travailleurs.

Les heures non rémunérées sont une autre source d’inquiétude. En moyenne, un employé de bureau travaille une demi-heure non rémunérée par semaine. Comme le souligne le rapport, cela démontre le dévouement des syndiqués dans un contexte de réduction des heures et d’accroissement de la charge de travail.

Finalement, les employés de bureau signalent un nombre significatif d’incidents impliquant des parents, des citoyens ou des élèves agressifs. La manière de traiter avec ces situations varie selon les circonstances. Les altercations avec des élèves sont plus susceptibles de faire l’objet d’un signalement formel, dont les conséquences sont habituellement prévues au code de conduite. Ce code s’applique rarement aux parents et aux citoyens. Les syndiqués ont donc plus souvent tendance à passer l’éponge sur ces types d’altercations.

Et maintenant?

Le rapport encourage les employés, le SCFP et les employeurs à travailler ensemble afin de régler les problèmes et les préoccupations soulevés en vue d’améliorer l’environnement de travail du personnel de bureau du secteur scolaire.

La version intégrale du rapport Under Duress: the intensification of clerical work in BC’s public school system est disponible en anglais à cupe.bc.ca.