Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO, Ont. – La discrimination fondée sur l’âge est au cœur des réformes dans le système de santé ontarien, accusent les auteurs de Pushed Out of Hospital, Abandoned at Home : After Twenty years of Budget Cuts, Ontario’s Health System is Failing Patients (traduction : Expulsés de l’hôpital, abandonnés à la maison : après vingt ans de compressions budgétaires, le système de santé ontarien laisse tomber les patients), dans une conférence de presse tenue à la salle des médias de Queen’s Park, le mercredi 23 avril 2014 à 11 h.

Le rapport de l’Association ontarienne des orthophonistes et audiologistes (Ontario Association of Speech-Language Pathologists and Audiologists ou OSLA) et du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO), la division hospitalière du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), raconte la façon dont les patients ontariens ont vécu les changements et les réductions apportés dans les services de santé.

En plus de présenter les conclusions de leur rapport et de donner en exemple quelques histoires de patients, les auteurs expliqueront pourquoi ils envisagent des recours juridiques pour protéger les aînés.

Pushed Out of Hospital, Abandoned at Home se fonde sur les cas vécus de centaines de patients ontariens et des membres de leur famille. Ces personnes ont appelé une ligne 1-800 mise à la disposition des patients pendant plus d’un an. Le rapport conclut qu’après des décennies de compressions dans les hôpitaux, on expulse maintenant des hôpitaux les patients plus âgés et fragiles, alors qu’ils sont gravement malades, sans leur donner les soins de réadaptation, de rétablissement et de convalescence dont ils ont besoin.

« Loin d’offrir “les bons soins au bon endroit et au bon moment”, comme prétend la ministre ontarienne de la Santé, les réformes laissent tomber les patients ontariens, tout particulièrement les aînés, ce qui est lamentable, soutient Michael Hurley du CSHO. La discrimination fondée sur l’âge est au cœur du système de santé ontarien. »

En plus de vingt ans, la province a éliminé 19 000 lits hospitaliers, dont de nombreux lits d’évaluation, de rétablissement et de soins continus où, auparavant, se déroulaient les soins convalescents des patients âgés. Aujourd’hui, il est beaucoup plus difficile d’obtenir des soins de rétablissement et de réadaptation à l’hôpital, alors que les services « ambulatoires », soit les soins communautaires et à domicile, tant promis ne sont pas au rendez-vous.

« Ainsi, plusieurs patients âgés sont abandonnés chez eux, sans soins, alors qu’ils devraient être à l’hôpital », explique Mary Cook de l’OSLA.

Le rapport Pushed Out of Hospital, Abandoned at Home propose aussi des solutions concrètes pour améliorer les services de santé offerts aux patients, particulièrement aux personnes âgées.

Pour en savoir plus, contactez :            

Michael Hurley          Président du CSHO                      416-884-0770

Mary Cook                Directrice générale de l’OSLA      416-795-8711

Stella Yeadon           Communications du SCFP          416-559-9300