Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

VANCOUVER NORD Le SCFP 389 affirme que, après sept mois de piquetage, le North Shore Winter Club (NSWC) n’a aucune intention de mettre fin au plus long conflit de travail en Colombie-Britannique.

John Strohmaier, conseiller national du SCFP, rapporte que l’employeur a déposé, à la séance de médiation du lundi 2 décembre, son offre la plus insultante à ce jour : « Le syndicat entretenait un optimisme prudent quant à la conclusion d’une entente cette semaine. Nous sommes donc très déçus de constater que le NSWC a choisi de prolonger ce lock-out insensé. Nous avons considérablement réduit nos exigences afin de pouvoir négocier une entente juste et raisonnable, mais, avec les offres qu’il a déposées, l’employeur n’avait clairement pas la même intention. »

Selon M. Strohmaier, le club insiste pour réduire de moitié sa main-d’œuvre syndiquée et sous-traiter les tâches des employés congédiés : « Le North Shore Winter Club est de moins en moins généreux envers ses employés en lock-out depuis sept mois. Nous espérions que le nouveau conseil d’administration, élu en septembre dernier, chercherait à résoudre le conflit de travail, mais il s’avère être tout aussi agressif et hostile envers ses employés. »


Pour en savoir plus, contactez :

Kathryn Sutton
Conseillère du SCFP en communications
 250-886-6502

John Strohmaier
Conseiller national du SCFP
 605-790-0873