Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Alors que l’Halloween approche, les employés de l’association des étudiants du programme d’éducation permanente de Ryerson (Continuing Education Students Association of Ryerson ou CESAR) sont en lock-out depuis près d’un mois.

C’est pourquoi la section locale 1281 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP 1281), qui représente ces lock-outés, invite les étudiants, la population et les médias à une « Danse pour faire peur au sinistre lock-out » demain après-midi (30 octobre).

On encourage les participants à se costumer, bien que ce ne soit pas obligatoire. À cette petite fête d’Halloween improvisée, on trouvera de la musique, de la danse et de quoi manger, ainsi que des porte-parole du milieu syndical et du campus. Shahla Navai, employée de la CESAR en lock-out, sera aussi de la partie.

« Nous espérons que les deux membres restants de l’exécutif de la CESAR, qui en compte cinq normalement, répondront à notre appel et qu’ils reprendront les négociations dont ils se sont retirés il y a près d’un mois, explique Saira Chhibber, présidente du SCFP 1281. Les lock-outés comptent sur les étudiants et le reste de la population pour venir lancer un « bou! » à ce lock-out. Les étudiants du programme d’éducation permanente, qui cotisent à la CESAR, et le personnel syndiqué et non syndiqué de l’association méritent mieux qu’un service fantomatique et d’horribles relations de travail. »

L’exécutif de la CESAR a mis les syndiqués de la section locale 1281 en lock-out il y a près d’un mois. Ce lock-out a commencé lorsque l’exécutif a quitté la table des négociations et retiré ses offres. À ce moment, les employés avaient accepté un gel des salaires; les points qui restaient à régler représentaient moins de 1 000 $. Il n’y a eu aucun pourparler depuis. Seuls deux des cinq postes de l’exécutif de la CESAR sont occupés en ce moment.

Le SCFP national a déposé, au nom de la section locale 1281, une plainte pour pratiques déloyales de travail contre la CESAR, en se fondant sur le refus de celle-ci de conclure une convention collective par la voie de la négociation.

QUOI?            Les lock-out, ça fait peur! Rassemblement et danse en appui aux lock-outés de la CESAR.

QUAND?        Mercredi 30 octobre, de 16 h 30 à 18 h 30.

OÙ?                Entrée principale du Ryerson Students Centre, au 55 de la rue Gould (au nord de Dundas, à l’ouest de Church).

QUI?               Les employés lock-outés de la CESAR et leurs partisans du milieu syndical, étudiant, universitaire et communautaire. Conférenciers : Fred Hahn, président du SCFP-Ontario; Sid Ryan, président de la Fédération ontarienne du travail; Helen Kennedy, présidente du Conseil SCFP du district de Toronto; Winnie Ng des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA); Sam Gindin, professeur en justice sociale et démocratie; Anver Salookee, président de l’association des professeurs de Ryerson; Melissa Palermo, présidente de l’association des étudiants de Ryerson; Shahla Navai, employée lock-outée de la CESAR et membre du SCFP 1281.

Avis aux rédacteurs, réalisateurs et répartiteurs photo : Les médias qui souhaitent organiser des entrevues sur place avec l’un ou l’autre des conférenciers doivent communiquer avec Kevin Willson du service des communications du SCFP. On trouvera ses coordonnées ci-dessous.

  

Pour en savoir plus, contactez : 

Kevin Wilson
Service des communications du SCFP
416-821-6641