Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

POWELL RIVERLes travailleurs de l’éducation affiliés à la section locale 476 du SCFP ont ratifié leur convention collective avec le conseil scolaire 47 (Powell River). Les 153 syndiqués sont aides-enseignants, employés de bureau, ouvriers spécialisés, concierges et chauffeurs d’autobus.

« Nos membres sont soulagés de ne pas avoir eu à recourir aux moyens de pression, explique Daphne Ross, présidente du SCFP 476 et membre du sous-comité provincial de négociation dans le secteur scolaire du SCFP-C.-B. Et ils apprécient tout ce que nous avons fait à la table de négociations. Ils espéraient une hausse salariale plus importante, mais ils sont tout de même satisfaits de l’entente conclue. »

L’Entente-cadre provinciale négociée entre le gouvernement britanno-colombien et le sous-comité de négociation du secteur scolaire du SCFP-C.-B. est intervenue le 18 septembre 2013. Cette entente de deux ans prévoit un ajustement salarial final de 3,5 pour cent sans concessions.

« Il reste des frustrations sur le sous-financement gouvernemental persistant, mais nous avons fait de notre mieux dans les circonstances, ajoute Mme Ross. En abandonnant sa responsabilité d’augmenter les salaires, le gouvernement montre le peu de respect qu’il a pour les travailleurs de première ligne qui soutiennent les élèves. »

L’Entente-cadre a aussi fait progresser le respect du travail des aides-enseignants en créant des emplois complets qui reconnaissent leur formation.

« À l’échelon local, nous avons apporté des modifications mineures aux clauses et nous avons réussi à obtenir la mise en place d’un comité d’aides-enseignants sur le modèle du comité provincial. Le comité local réunira des membres du SCFP et du conseil scolaire, ainsi que des enseignants, espérons-nous. Ces personnes examineront la prestation des services aux élèves pour accoucher d’emplois d’aides-enseignants à plein temps. »

Les membres de la section locale 476 du SCFP sont les premiers travailleurs de l’éducation en C.-B. à ratifier une convention collective basée sur l’entente-cadre provinciale.
  

Pour en savoir plus, contactez :

Nathan Allen
Conseiller en communications
 604-338-2967