Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

  

VANCOUVERL’agence de la santé Vancouver Coastal a émis des avis de licenciement cette semaine. Selon la section locale 15 du SCFP, cette mesure entraînera une réduction des services de santé aux enfants et aux Vancouvérois les plus vulnérables.

« La première ministre Christy Clark affame lentement les services de santé, estime la présidente du SCFP 15, Leanne Toderian. Ces réductions inutiles hanteront la collectivité en entraînant des frais de soins de santé à long terme et en amplifiant les inégalités sociales. Mme Clark n’a rien compris : mieux vaut prévenir que guérir. »

La vague de licenciements touche des nutritionnistes spécialisés dans le bien-être alimentaire des enfants, des travailleurs communautaires qualifiés qui œuvrent auprès des populations vulnérables, ainsi que des thérapeutes qui se dévouent auprès des personnes ayant des problèmes de santé mentale.

« On ne peut pas se passer des programmes de santé communautaire, rappelle Mark Hancock, président du SCFP-C.-B. De telles réductions des services nuiront aux personnes qui ne peuvent pas régler leurs problèmes de santé ailleurs, comme les personnes âgées, les sans-abris et les immigrants. Les Libéraux doivent prendre la bonne décision dans ce dossier et ordonner à l’agence de la santé d’annuler les mises à pied et de fournir les soins de santé de qualité qu’on nous a promis aux dernières élections. »

Depuis plus de dix ans, le gouvernement libéral britanno-colombien tourne les coins ronds dans les services de santé publics. Ils ont fait reculer les services essentiels de base, qui ont servi à bâtir notre réseau public de la santé, au profit de services téléphoniques ou Internet qui ne prodiguent pas les soins professionnels auxquels s’attend la population.

Le Syndicat canadien de la fonction publique représente plus de 1 100 travailleurs de la santé dans les collectivités britanno-colombiennes.

  

Pour en savoir plus, contactez :

Ian Boyko
778-686-7939