Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Selon Christine McKenzie, présidente de la section locale 1600 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP 1600), l’intention du Zoo de Toronto d’enchaîner dans des caisses trois éléphants d’Afrique âgés pour les expédier par camion en Californie n’est ni sécuritaire, ni humanitaire.

Mme McKenzie a émis ce commentaire en réponse à une annonce faite aujourd’hui par le Zoo de Toronto, selon laquelle Iringa, Toka et Thika seront envoyés par voie terrestre au sanctuaire de la Performing Animals Welfare Society (PAWS), en Californie, le 11 octobre prochain.

« Les employés du zoo, des syndiqués du SCFP 1600, s’inquiètent beaucoup du bien-être de ces trois éléphants d’Afrique, ajoute Mme McKenzie. Le plan actuel de transport routier prévoit quatre à cinq jours pendant lesquels les éléphants demeureront enchaînés dans des caisses, à rester debout dans leur urine et leurs excréments. En quoi est-ce sécuritaire et humanitaire? »

En 2011, le conseil municipal de Toronto a confié à la direction du zoo la « responsabilité première du transport sécuritaire et humanitaire des éléphants » jusqu’au sanctuaire californien de PAWS.

PAWS et le zoo se sont entendus sur le fait qu’il était préférable d’opter pour la voie aérienne, mais ils ont plutôt choisi d’exposer les éléphants à un risque accru et d’aller à l’encontre des recommandations de plusieurs préposés aux soins des animaux du zoo et de spécialistes externes en soins des animaux et en éthique.

« À chaque étape de cette démarche, on aurait dû tenir compte, d’abord et avant tout, de ce qui convient le mieux à ces animaux, poursuit Mme McKenzie. Malheureusement, l’annonce d’aujourd’hui s’ajoute à une longue liste d’occasions où le bien-être de Toka, d’Iringa et de Thika a joué les seconds violons derrière d’autres priorités. »

Le syndicat continue de faire pression sur le zoo et PAWS afin qu’ils abandonnent l’idée du transport terrestre et qu’ils déplacent sécuritairement les éléphants par voie aérienne.
  

Pour en savoir plus, contactez :

Christine McKenzie
Présidente du SCFP 1600
 416-579-2873

Kevin Wilson
Service des communications du SCFP
 416-821-6641