Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Saint-Hyacinthe, le mercredi 31 juillet 2013 – Les quelque 130 cols bleus de la Ville de Saint-Hyacinthe prévoient entamer une grève du temps supplémentaire à compter de vendredi soir, 23 h 59. Par ce moyen de pression, ils souhaitent obtenir très rapidement une entente de principe avec la Ville. « Au bout de 26 séances de négociation assez fructueuses, il manque juste un peu d’empressement de la Ville pour qu’on puisse enfin signer une convention collective », a lancé Louis Fafard, président de la section locale 4636 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Le contrat de travail précédent des cols bleus est échu depuis le 31 décembre 2011. « Le dernier aspect majeur qui est toujours en litige, c’est le régime de retraite. Mais nous avons adopté une approche souple et ouverte pour répondre aux préoccupations de la Ville. Nous avons déposé une offre en ce sens à la fin du mois de juin. La Ville nous avait promis une réponse avant le 29 juillet. Nous voulons donc une réponse le plus vite possible pour qu’il y ait une entente le plus rapidement possible », a ajouté Louis Fafard.

Hier, la Ville et le syndicat se sont entendus sur les services essentiels à maintenir en cas de grève du temps supplémentaire. Cette entente devra être validée par la Commission des relations du travail. Tous les services nécessaires pour assurer la santé et la sécurité des citoyens seront maintenus. Par exemple, les services d’eau et d’aqueduc seront couverts.

Le 2 juillet en assemblée générale du syndicat, les cols bleus ont voté à l’unanimité pour se doter d’un mandat de grève.

Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit plus de 30 000 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants: les affaires sociales, les communications, l’éducation, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et urbain, le secteur mixte ainsi que les universités.

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements : Sébastien Goulet, Information SCFP, cell. 438 882-3756