Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Une jeune sauveteuse a perdu la vie au travail, vendredi dernier, pendant un orage violent.

Laurie-Ève Cormier, 21 ans, a été frappée par une grosse branche d’arbre alors qu’elle faisait sortir de jeunes enfants d’une piscine publique de Boucherville, au Québec. Selon les médias, un enfant de six ans et une femme de 40 ans ont aussi été blessés. Mlle Cormier était membre de la section locale 306 du SCFP.

« Nous souhaitons présenter nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Laurie-Ève, a déclaré le président national du SCFP, Paul Moist. Perdre quelqu’un de si jeune, c’est une terrible tragédie. Nous adressons nos pensées et nos prières à toutes les personnes attristées par ce décès. »

Charles Fleury, secrétaire-trésorier national du SCFP, a aussi présenté ses condoléances : « Moi aussi, j’ai une fille. Ce genre de tragédie, c’est la pire crainte d’un parent. Mes pensées accompagnent les parents, la famille, les amis et les collègues de Laurie-Ève. Elle mérite nos éloges pour avoir perdu la vie en sauvant celle d’autrui. »

La Commission de la santé et de la sécurité du travail mène son enquête, que le SCFP suivra de près.