Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

La semaine prochaine, les employés de deux centres d’hébergement de la région de Halifax auront l’occasion de régler le problème de disparité salariale entre travailleurs syndiqués et non syndiqués, à l’invitation de l’employeur.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) organise des rencontres avec le personnel des établissements Magnolia Continuing Care et Sagewood Continuing Care.

Voici l’explication de Jacquie Bramwell, directrice régionale du SCFP-Atlantique : « Nous représentons des travailleurs dans 60 milieux de travail en soins communautaires et de longue durée. Parmi ceux-ci, on compte près de 50 centres d’hébergement, dont le centre Ivy Meadows qui appartient à cet employeur. Notre syndicat serait ravi de travailler avec lui pour que ses employés aient droit aux nombreux avantages de la syndicalisation. Un de nos organisateurs rencontrera ces travailleurs la semaine prochaine pour leur expliquer les avantages de l’adhésion au SCFP. »

Plus tôt cette semaine, le propriétaire de Scotia Nursing Homes a déclaré aux médias que le gouvernement provincial roulait les centres d’hébergement non syndiqués. Son entreprise cherche à obtenir une ordonnance de la cour pour forcer le ministre de la Santé à lancer une médiation sur la question des salaires.

« Le SCFP a démontré par le passé qu’il est capable d’améliorer les salaires et les conditions de travail dans les centres d’hébergement et les soins communautaires, rappelle Mme Bramwell; il l’a fait pour plus de 4 000 travailleurs. »

Les employés des deux établissements connaîtront bientôt la date et l’heure de ces rencontres.