Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

VANCOUVER– Seize membres de la section locale 389 du SCFP au service du North Shore Winter Club (NSWC) ont été mis en lock-out le 3 mai par la direction du club.

« Vendredi matin, les membres du SCFP ont reçu l’ordre de remettre leurs clés et de quitter le bâtiment. Nous sommes extrêmement déçus que la direction ait choisi d’empêcher ces travailleurs professionnels et qualifiés du NSWC d’assurer l’entretien de l’édifice et de la patinoire, » a déclaré Cindy McQueen, présidente de la section locale 389.

« L’efficacité de la négociation collective repose sur un intérêt véritable des deux parties à en arriver à une entente équitable et raisonnable. Mais on ne voit pas cet intérêt à la direction du NSWC, sinon elle aurait poursuivi la négociation au lieu de mettre ses propres employés en lock-out après quatre jours. »

La semaine dernière, les membres du SCFP ont rejeté l’offre finale de l’employeur, qui proposait un gel des salaires, une diminution du nombre de congés de maladie et de congés annuels et une clause pouvant mener à la réduction de leurs heures de travail.

« Certains usagers nous ont signalé que la patinoire n’était pas conforme aux normes et que trois salles de bains ont dû être fermées pour malpropreté. Il est évident que la place des membres du SCFP est à l’intérieur, à faire le travail pour lequel ils sont qualifiés et formés. La section locale 389 est prête à poursuivre les négociations avec la direction, pour éviter d’autres perturbations et offrir aux usagers les services de qualité auxquels ils s’attendent », a ajouté Mme McQueen.

La section locale 389 représente 16 employés d’entretien au NSWC.


Pour en savoir plus :

Cindy McQueen
Présidente de la section locale 389 du SCFP
 778 688-9537

Kathryn Sutton
Service des communications du SCFP
 250 886-6502