Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO– Avec le budget provincial dévoilé aujourd’hui, les Libéraux ontariens ont choisi de fermer les yeux sur le nombre croissant de drames humains aux quatre coins de la province, selon Fred Hahn, président de la division ontarienne du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Ontario).

« À Toronto, rappelle-t-il, Jocelyn Dickson est décédé dans un établissement de soins de longue durée en pénurie de personnel. À Ottawa, Amanda et Alex Telford ont dû abandonner leur fils autiste après avoir passé dix ans sur une liste d’attente sans obtenir de services. Ce genre de chose ne devrait pas se produire en Ontario. Et ces drames humains bien réels ne représentent que la pointe de l’iceberg. Par exemple, aujourd’hui même, on annonçait la fermeture de 30 lits et l’élimination de 100 emplois au centre de santé Trillium à Toronto. Ne venez pas me dire que cela ne nuira pas aux soins! »

Les effets des compressions budgétaires libérales sautent aux yeux ces derniers jours. TELCI, une agence qui fournit des soins à domicile aux handicapés mentaux adultes d’Ottawa, doit fermer ses portes par manque de financement. Une société d’aide à l’enfance de Hamilton déjà surchargée s’ajoute à la liste d’organismes similaires contraints de procéder à des mises à pied en raison de compressions budgétaires. Enfin, cette semaine seulement, neuf hôpitaux ont annoncé des fermetures de lits et des réductions de personnel.

« Ces drames sont inutiles et évitables, déplore M. Hahn. Même les députés libéraux d’arrière-ban demandent au gouvernement de hausser l’impôt des sociétés afin d’accroître les revenus de l’État. C’est ce qui manque encore dans ce budget. »

Les membres du SCFP-Ontario fournissent les services publics dont nos collectivités ont besoin au quotidien. Ils travaillent à travers la province dans les services sociaux, la santé, le monde municipal, les conseils scolaires et les universités.

  

Pour en savoir plus, contactez :

Craig Saunders
Service des communications du SCFP
416-576-7316
csaunders@cupe.ca