Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

VANCOUVER– Les négociations provinciales dans le secteur scolaire sont rompues. Le SCFP a déclaré avoir atteint une impasse avec l’association des employeurs du réseau scolaire public de la C.-B. (la BC Public School Employers’ Association ou BCPSEA).

Le coordonnateur du secteur scolaire au SCFP-C.-B., Bill Pegler, a qualifié la réunion de négociation de mercredi de « très décevante ». Selon lui, après avoir laissé à la BCPSEA toutes les chances de proposer un plan d’économies, « le sous-comité de négociation du Conseil des présidents du SCFP-C.-B. s’attendait à une offre similaire aux autres conventions collectives récemment signées dans le secteur public britanno-colombien. »

Or, explique le président du Conseil des présidents du secteur scolaire du SCFP-C.-B., Colin Pawson, « il est apparu très rapidement que nos interlocuteurs n’avaient pas reçu le mandat de conclure une entente. Côté salaires, côté sécurité d’emploi, ils nous ont offert un gros zéro. C’est inacceptable pour des travailleurs qui gardent nos écoles propres, sécuritaires et inclusives, et dont la dernière augmentation de salaire remonte à 2009. »

De plus, les pourparlers sont rompus dans nombre des 57 districts scolaires du SCFP-C.-B. Plus de 14 sections locales se sont munies d’un vote de grève (cf. ci-dessous); d’autres scrutins se tiendront la semaine prochaine et le mois prochain. Selon M. Pawson, le problème vient du gouvernement provincial : « Les conseils scolaires n’ont pas la possibilité de négocier réellement; le sous-financement chronique et l’imposition arbitraire, par les Libéraux britanno-colombiens, d’un nouveau mandat zéro net leur lient les mains. »

La ronde provinciale de négociations dans le secteur scolaire au nom de 27 000 travailleurs membres du SCFP a commencé en novembre dernier. La BCPSEA s’est assise à la table des négociations à 14 reprises et, pourtant, on n’a réussi qu’à s’entendre sur un point mineur concernant le ménage. En février, les chefs scolaires du SCFP ont rencontré le ministre provincial de l’Éducation, Don McRae, pour repartir les mains vides. « C’est une question de respect de notre travail, affirme M. Pawson, et, à ce jour, ce gouvernement n’en a démontré aucun. »

« Nous avons prévenu le ministre qu’il faudrait des gestes constructifs pour éviter une confrontation majeure avec les travailleurs du réseau scolaire. Il semble qu’il ne nous ait pas entendus », conclut M. Pawson.

Une assemblée de tous les présidents du secteur scolaire du SCFP s’organisera bientôt pour planifier la suite des choses.

Pour en savoir plus, contactez :

Bill Pegler
Coordonnateur du secteur scolaire du SCFP-C.-B.
 778.840.4948

Colin Pawson
Président du Conseil des présidents du secteur scolaire du SCFP-C.-B.
 604.312.7595