Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le régime de retraite albertain Local Authorities Pension Plan (LAPP) essuie des attaques, mais les efforts du SCFP-Alberta, des sections locales du SCFP et des autres syndicats donnent des résultats. 

Le LAPP, sous les ordres du gouvernement provincial, envisage de modifier les prestations qu’il verse, y compris de mettre fin à l’indexation automatique des pensions et de rehausser l’âge de la retraite. Plus de 25 000 membres du SCFP-Alberta cotisent au LAPP.

La présidente SCFP division de l’Alberta, Marle Roberts avait inclus deux bonnes nouvelles dans son discours, toutes deux en lien avec la campagne visant à empêcher le gouvernement conservateur de l’Alberta de réduire les prestations de retraite du LAPP.

La première, c’est que le conseil du LAPP a décidé de ne pas étudier ni publier les résultats d’un sondage vicié qui demandait à ses participants de classer diverses mesures de compression par ordre de priorité.

La deuxième bonne nouvelle transmise par Mme Roberts, c’est que le conseil du LAPP a décidé de recommander qu’aucune modification ne soit apportée à ce stade-ci.

« C’est une victoire, soyons-en fiers, a-t-elle ajouté. Les pressions de nos sections locales et de nos membres ont fait une différence. »

Contact :

Lou Arab, conseiller en communications
 780-271-2722