Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Des quatre coins du Lower Mainland, les femmes se sont regroupées à Richmond pour assister, le vendredi 8 mars, au quatrième dîner annuel de la Journée internationale de la femme (JIF) organisé par le conseil de district du Grand Vancouver du SCFP.

« Nous avons organisé un premier dîner il y a quatre ans, raconte Cindy McQueen, vice-présidente du conseil du Grand Vancouver. Il a tellement eu de succès que nous répétons l’expérience depuis. Il a lieu chaque année dans une nouvelle collectivité et nous y invitons les femmes et les groupes communautaires qui, autrement, n’auraient pas l’occasion de célébrer cette journée. »

Cette année, l’activité avait lieu à Richmond, au lieu historique national du Chantier-Naval-Britannia. Le volet divertissement était assuré par Janet Panic et les No Shit Shirleys.

Ruth Adams de la Première Nation Tsawwassen a accueilli les convives avec un splendide chant traditionnel. Ensuite, Linda Barneswas, conseillère municipale de Richmond, a souhaité aux résidantes et aux visiteuses une joyeuse journée de la femme, avant de rappeler à toutes l’importance de continuer à militer pour les femmes.

Plus de 75 femmes ont pris part au délicieux repas et ramené à la maison un paquet cadeau d’aliments et d’articles de soins. Plusieurs ont profité de la table d’artisanat pour se confectionner un bracelet.

Mme McQueen souhaite remercier toutes les consœurs du SCFP qui ont donné de leur temps d’avoir assurer le succès de cette édition.