Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le syndicat qui représente 3 700 travailleurs des conseils scolaires de toute la Nouvelle-Écosse soutient que sept de ses sections locales ont soumis une demande de conciliation dans le cadre de leurs pourparlers avec le ministère de l’Éducation.

« Jusqu’à maintenant, nos progrès ont été lents en matière de négociations et les sept conseils scolaires ont présenté une demande de conciliation au ministère du Travail », affirme Wilfridine Crowdis, présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia School Board Council of Unions ou NSSBCU).

« Il reste plusieurs enjeux à régler avant de conclure cette ronde de négociations, poursuit Mme Crowdis. Nous espérons que les deux côtés en arriveront à un règlement négocié. »

Le NSSBCU négocie à l’échelle provinciale au nom de sept conseils scolaires. Le SCFP représente des salariés de toutes les classifications d’emploi, autres que les enseignants, dans le réseau scolaire primaire et secondaire de la province.