Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

La première ministre terre-neuvienne Kathy Dunderdale envoie des messages contradictoires sur l’économie de sa province. À compter de ce weekend, ses contradictions seront mises en évidence dans une campagne télévisée provinciale du SCFP-Terre-Neuve-et-Labrador.

« Selon deux grandes banques canadiennes, en 2013, notre province devrait prendre la tête du pays en matière de croissance du produit intérieur brut (PIB), avec un bond de 4,4 pour cent, explique le président du SCFP-T.-N.-L., Wayne Lucas. Tout le monde conviendra qu’il s’agit d’un important taux de croissance économique. »

Regardez les messages télévisés du SCFP sur YouTube (en anglais) :


« D’ailleurs, poursuit-il, pour prendre le pouls de notre économie, il suffit de se promener sur le chemin Kenmount, à St. John’s. On y voit ouvrir plus de nouveaux concessionnaires automobiles que partout ailleurs au pays, sans parler des projets domiciliaires où les prix de vente atteignent des niveaux qu’on n’aurait jamais cru possibles dans cette province. »

« Or, alors que les conventions collectives de quelques milliers de nos membres arrivent à échéance, le ministre des Finances annonce un déficit-surprise et lance comme message à la fonction publique qu’elle devra se serrer la ceinture. Allons donc, M. Kennedy, c’est n’importe quoi! », s’exclame M. Lucas.

« Devant le discours contradictoire du gouvernement sur notre économie, nos membres sont aussi perplexes que le reste de la population. Après tout, le gouvernement vient d’investir 664 millions de dollars dans un projet énergétique de Nalcor totalisant 6 milliards de dollars. Dans cette ronde de négociations, les membres du SCFP entretiennent des attentes réalistes, mais ils n’ont pas l’intention de financer les mégaprojets du gouvernement, » conclut-il.

Le samedi 23 février, le site Internet www.FairnessNL.net fera son entrée sur le Web pour soutenir une campagne médiatique qui diffusera des messages à la télé, à la radio, dans les journaux et dans Internet.