Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Près de 3 400 travailleurs britanno-colombiens en intégration communautaire qui aident les adultes, enfants et nourrissons handicapés et leurs familles débraient ce mercredi 30 janvier.

Cette grève de 24 heures affectera la Developmental Disabilities Association (DDA) de Richmond et l’organisme PosAbilities de Burnaby, les deux plus grosses agences de services sociaux et communautaires de la province. Des piquets de grève s’érigeront aussi devant les agences de Vancouver, Victoria, Prince George, Chilliwack, Coquitlam, Kamloops, Vanderhoof, Trail, Salmon Arm, Castlegar, Creston et Cranbrook.

À 10 h mercredi, les grévistes convergeront sur le siège social de la DDA, au 3851 chemin Shell à Richmond.

Les travailleurs souhaitent faire comprendre au gouvernement britanno-colombien qu’il doit cesser de compresser les services d’intégration communautaire et les autres services sociaux communautaires. Les personnes souffrant de déficiences intellectuelles et les travailleurs qui les aident ont besoin de programmes adéquatement financés.

« Les travailleurs en intégration communautaire sont des professionnels attentionnés qui aident les handicapés mentaux à participer pleinement à la vie sociale et à profiter de la meilleure qualité de vie possible, explique Cheryl Colbourne, coordonnatrice du secteur des services sociaux et communautaires au SCFP. Nos membres aiment travailler avec ces gens, mais plusieurs n’arrivent pas à boucler leur budget. Le salaire de départ est de 15 dollars l’heure, soit un dollar de moins qu’il y a dix ans. Plusieurs de ces syndiqués doivent cumuler deux emplois pour continuer à faire ce qu’ils aiment. »

Le secteur de l’intégration communautaire connaît de très graves problèmes de recrutement et de rétention du personnel. Certains employeurs choisissent de ne pas utiliser le premier niveau salarial pour convaincre leurs employés de rester.

Les employés de première ligne de Community Living BC (CLBC) s’entendent sur le besoin urgent de fonds supplémentaires afin de régler les graves lacunes dans les programmes d’intégration communautaire et le soutien. Plus de la moitié des répondants à un récent sondage se sont dits préoccupés par les choix budgétaires qu’ils ont été contraints de faire dans la dernière année, des choix affectant leurs usagers. Plus de 40 pour cent des répondants ont dû sabrer des services ou du soutien qu’ils jugent essentiels à la santé, à la sécurité ou au bien-être des usagers. Ce sondage a été réalisé par le BCGEU, qui représente aussi les travailleurs de CLBC.

La grève du 24 heures du 30 janvier touchera les agences suivantes :

  • Burnaby - PosAbilities (BCGEU) - 4664, route Lougheed
  •  Chilliwack
  • Chilliwack Society for Community Living (BCGEU) - 45845, avenue Wellington
  • Chilliwack Community Services (BCGEU) - 45845, avenue Wellington
  •  Coquitlam
  • Simon Fraser Society for Community Living (BCGEU) - 204, rue Blue Mountain, Coq. et 1551, avenue Salisbury, PoCo
  • Community Ventures Society (SCFP) - 4664, route Lougheed
  •  Richmond
  • Developmental Disabilities Association (BCGEU) - 3851, chemin Shell
  • Richmond Society of Community Living (SCFP) - 7000, boul. Minoru
  • Western Human Resources (HEU) - 3851, ch. Shell
  •  Penticton
  • Penticton & District Community Resources Society (BCGEU) - 330, rue Ellis
  • Prince George
  • AimHi (BCGEU) - 950, rue Kerry
  •  Surrey
  • Semiahmoo House Society (BCGEU) - 15306, 24e Avenue
  • Arcus Community Resources (BCGEU) - 12388, place Patullo
  •  Vancouver
  • PosAbilities (BCGEU) - 1387, rue Venables
      

Les services essentiels seront maintenus.

D’autres grèves de 24 heures sont prévues : le jeudi 31 janvier à Victoria, Kamloops, Vanderhoof, Trail, Castlegar, Salmon Arm et Creston, puis le vendredi 1er février à Cranbrook.

Les travailleurs en intégration communautaire sont représentés par le BCGEU, le SCFP, le HEU, la HSA et six autres syndicats qui, ensemble, forment l’association de négociation Community Social Services Bargaining Association. Les services sociaux communautaires de la Colombie-Britannique comptent 15 000 travailleurs syndiqués, dont les deux tiers sont affectés à l’intégration communautaire.