Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

BROCKVILLE, ONT. – Près d’un an et demi après la fusion des agences du bien-être de l’enfance de Lanark et Leeds/Grenville, le dévouement et le bon vouloir du personnel de première ligne, qui souhaite voir cette fusion réussir, sont sérieusement mis à mal, selon Mike Burt, président de la section locale 2577 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Bien que la province ait mis une enveloppe de transition à la disposition de la nouvelle agence, qui s’appelle maintenant Family and Children’s Services of Lanark, Leeds and Grenville, M. Burt soutient qu’on a flambé une grande partie de la somme en frais de consultant, en mobilier et en téléviseurs, plutôt que de l’investir dans les services humains. Parallèlement, l’agence cherche à réduire les coûts résidentiels reliés aux enfants dont elle s’occupe, des mesures qui ont augmenté les coûts et entraîné le déplacement inutile d’enfants qui avaient un foyer stable depuis longtemps.

Toujours selon M. Burt, l’administration fait pression afin de relâcher la surveillance du nombre de cas, une procédure qui, selon le personnel de première ligne, permet de mieux assurer la sécurité des enfants à risque. Il existe présentement un comité patronal-syndical qui étudie et règle les problèmes de charge de travail. Ce mécanisme fait en sorte que les agents de la protection de l’enfance puissent consacrer suffisamment de temps à chaque dossier pour bien aider les familles et les enfants en crise.

« Au début de la procédure de fusion, nous nous sommes engagés à coopérer avec la nouvelle administration, à condition qu’elle maintienne les services et le soutien, rappelle M. Burt. Nous avons tenu parole. Or, notre bonne volonté s’épuise et nous n’accepterons pas d’affaiblir les garde-fous qui nous permettent de mieux protéger les enfants. L’heure est venue pour notre nouvelle administration d’investir les crédits de transition dans les services humains, afin de renforcer les services et de soutenir le personnel de première ligne. »

À la prochaine réunion du conseil d’administration de Family and Children’s Services of Lanark, Leeds and Grenville, le 22 janvier, le SCFP 2577 sera là, à l’extérieur de la salle, pour presser les administrateurs d’assurer l’équité au travail et la stabilité des services tout au long de cette fusion qui se poursuivra encore quelques années. Le conseil se réunit à Perth au 8, rue Herriott, à 18 h et à Brockville au 438, avenue Laurier, à 18 h.
  

Pour en savoir plus, contactez :

Mike Burt                   
Président du SCFP 2577                           
 613-222-4901

Stella Yeadon            
Service des communications du SCFP 
 416-559-9300