Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Pour la deuxième fois en moins de deux semaines, un membre du SCFP a perdu la vie au travail.

Claude Picard, monteur de ligne chez Hydro-Québec et membre de la section locale 1500 du SCFP, installait des lignes électriques dans un nouveau développement résidentiel à Saint-Félix-de-Valois lorsque le poteau sur lequel il travaillait a cédé. M. Picard a fait une chute de 13 mètres. Transporté d’urgence à l’hôpital, il n’a pas survécu à ses blessures.

Il avait 48 ans. Il laisse dans le deuil sa femme et sa fille.

Paul Moist, président national du SCFP, a offert ses condoléances au nom des membres du SCFP.

« Je suis consterné et attristé d’apprendre qu’un autre de nos membres est mort cette année, a déclaré Paul Moist. Nous offrons nos condoléances à la famille et aux amis de Claude, ainsi qu’à ses collègues de la section locale 1500 du SCFP. Notre syndicat vit un moment difficile. »

L’incident a eu lieu le mercredi 16 janvier. La Commission de la santé et de la sécurité du travaildu Québec a ouvert une enquête, que le SCFP suivra de près.

Charles Fleury, secrétaire-trésorier national du SCFP, a aussi transmis ses condoléances et a promis qu’il y aurait un suivi.

« C’est une tragédie et le fait que cela se produise deux fois en deux semaines est épouvantable. Nous surveillons les deux enquêtes de la CSST. Nos membres s’attendent à ce que nous le fassions. Chaque travailleur devrait pouvoir rentrer chez lui à la fin de sa journée de travail. »

Le 7 janvier, Normand Gauthier, débardeur et membre du SCFP, a été tué pendant des opérations de chargement au Port de Matane, au Québec.