Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Aujourd’hui, le syndicat des agents de bord de Sunwing décerne un prix Grincheux à la compagnie de façon informelle et symbolique. Syndiqués depuis mars 2012, les agents de bord sont en négociation d’une première convention collective depuis le 12 septembre. Selon le syndicat, la négociation a été totalement infructueuse jusqu’à présent.

« On nous a offert des conditions de travail inférieures à celles déjà en vigueur. En plus, Sunwing est la compagnie aérienne canadienne la plus rentable et celle qui paye le moins bien ses agents de bord. Nous ne perdons pas espoir, mais jusqu’à présent, nous avons eu l’impression de nous buter au Grincheux de l’industrie aérienne du Canada », a lancé Caroline Bédard, la conseillère au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) responsable du dossier.

« La compagnie a déposé ce mercredi une demande de conciliation auprès du Service fédéral de médiation et de conciliation. Les négociations vont donc reprendre en janvier avec l’aide d’un médiateur fédéral. Nous espérons repartir sur de nouvelles bases, parce que jusqu’à maintenant, nous n’allions nulle part », a expliqué Mark Brancelj, président du syndicat des agents de bord de Sunwing, section locale 4055 du SCFP.

« En bout de ligne, il faudra relever les conditions de travail de nos agents de bord au niveau des standards de l’industrie de l’aviation »,a ajouté le président.

Au mois de mars dernier, dans le cadre d’un scrutin dirigé par le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI), les quelque 900 agents de bord ont voté en faveur de leur adhésion au SCFP. Depuis l’accréditation, la section locale s’est occupée à s’organiser, se former et se structurer. Le comité de négociation du côté syndical est composé de représentants provenant de chacune des six bases de la compagnie aérienne: Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa, Montréal et Québec.

Sunwing est une compagnie rentable dans un secteur qui peine à être profitable. La direction de la compagnie se vante d’être la seule à dégager une marge de profit qui tourne autour de 6% alors que ses concurrents dégagent, dans les meilleurs cas, des marges de 1% à 1,5%. En 2012, les profits de Sunwing devraient atteindre environ 70 millions de dollars.

Le SCFP est le syndicat qui représente le plus grand nombre de travailleurs du secteur aérien au Canada. Outre Sunwing, le SCFP représente maintenant près de 10,000 agents de bord, notamment chez Air Canada, Air Transat, CanJet, First Air et Cathay Pacific. Il représente également les agents au sol de Porter Airlines, à Ottawa.