Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

VANCOUVERLa section locale 116 du SCFP et l’Université de la Colombie-Britannique (University of British Columbia ou UBC) ont conclu un projet de convention collective. Cette entente de principe est intervenue tard dimanche soir, à la fin d’un marathon de négociations commencé le vendredi matin et réunissant le SCFP 116, l’université et le médiateur Vince Ready.

L’entente de quatre ans prévoit des augmentations de salaire de 0-0-2-2 pour cent. Elle intervient après deux semaines de moyens de pression. Pendant cette période, les 2 000 syndiqués de la section locale 116 du SCFP ont fait la grève des heures supplémentaires, ils ont organisé des piquets de grève et ils ont interrompu certains services sur le campus.

Faits saillants de l’entente de principe :

  • Pas de concessions.
  • Pas d’augmentation de salaire pour les deux premières années, en raison du mandat provincial zéro net.
  • Augmentation de 2 pour cent rétroactive à partir du 1er avril 2012.
  • Augmentation de 2 pour cent au 1er avril 2013.
  • Accès au régime de retraite du personnel pour 400 employés de plus.

L’entente prévoit aussi des assurances quant à la sécurité d’emploi et plus de transparence autour de la sous-traitance, ainsi qu’une hausse importante du financement des avantages sociaux. De plus, on a renforcé les clauses portant sur la santé-sécurité, la définition des emplois à temps partiel, le reclassement et les stages.

« Le comité de négociation s’était engagé à obtenir une convention collective juste, et c’est ce que nous croyons tenir, a déclaré la présidente du SCFP 116, Colleen Garbe. Il s’agit d’une entente arrachée difficilement, mais qui reflète et respecte la résolution et le dévouement des membres de la section locale 116. Nous n’avons jamais perdu de vue les principaux enjeux : la sécurité d’emploi, la protection contre la privatisation et des hausses de salaire pour compenser l’inflation. »

Il reste aux syndiqués du SCFP 116 et à l’employeur à entériner la convention collective. Il s’agit de la seconde entente de principe à intervenir entre le SCFP et l’UBC dans la négociation des conventions expirées depuis 2010. La section locale 2950 a conclu la semaine dernière une entente ratifiée jeudi dernier. La troisième section locale du SCFP à l’UBC, la 2278, qui représente les aides-enseignants, les moniteurs et les chargés de cours, n’a toujours pas de contrat de travail. Elle tiendra un vote de grève ce mercredi.

Le SCFP 116 représente les gens de métier, techniciens, gardiens, assistantes dentaires, informaticiens, jardiniers et employés de la librairie, des services alimentaires, de la sécurité, de stationnement, de bureau, du centre aquatique, des résidences étudiantes, de la gestion des déchets, de la santé-sécurité et du courrier à l’UBC.

Pour en savoir plus, contactez :

Colleen Garbe
Présidente du SCFP 116
 604-809-6116

Murray Bush
Conseiller en communications du SCFP
 778-554-2234