Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les familles les plus démunies sont les dernières sur la liste des priorités du gouvernement de la C.-B.

Quinze mille travailleurs des services communautaires et sociaux de la Colombie-Britannique sont aujourd’hui en position de grève. Les grèves tournantes commenceront par un rassemblement au bureau de la députée Christy Clark, à Kitsilano, à 10 heures.

« Pour le gouvernement de la C.-B., les familles les plus démunies sont les dernières sur sa liste de priorités. Depuis 2004, ce gouvernement a réduit de 300 millions de dollars le financement des programmes destinés aux déficients mentaux, aux femmes dans le besoin, aux jeunes à risque et aux enfants qui bénéficient de programmes communautaires dans toute la province », a déclaré Cheryl Colborne, coordonnatrice des services communautaires et sociaux du SCFP.

« Nous nous rassemblons aujourd’hui pour soutenir des professionnels qui se consacrent aux familles vulnérables. Les travailleurs des services communautaires et sociaux sont en grève parce qu’en raison des compressions budgétaires constantes du gouvernement, des services et des personnes sont menacés », a déclaré le président de la section locale 1936 du SCFP, Michael Lanier, qui a travaillé pendant plus de 30 ans dans le domaine, se spécialisant à l’origine dans les enfants, les adolescents et les adultes autistes.

« Les travailleurs subissent depuis dix ans des baisses de salaire, et beaucoup quittent la profession ou ont plusieurs emplois pour pouvoir joindre les deux bouts », a ajouté M. Lanier. En 2002, le taux horaire d’un préposé aux soins en foyer était de 16,83 $. Il est aujourd’hui de 15,54 $. Il s’agit d’une perte de salaire de plus de 20 pour cent sur dix ans après inflation.

Les travailleurs des services communautaires et sociaux ne sont pas des travailleurs sociaux gouvernementaux. Ils aident et soutiennent les personnes les plus vulnérables de la C.-B., notamment les jeunes à risque, les femmes qui fuient la violence, les personnes handicapées, les immigrants, les membres des Premières nations, et bien d’autres personnes encore.

Selon M. Lanier, « le gouvernement doit cesser d›étouffer les services sociaux communautaires et offrir un salaire juste et raisonnable à des travailleurs qui font beaucoup avec peu ».

La grève d’aujourd’hui à Vancouver sera suivie par des actions à Kamloops (17 octobre) et à Prince George (18 octobre).

  • Pour plus d’informations, veuillez télécharger cette brochure.