Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

ST.JOHN’S – Wayne Lucas, président du SCFP-Terre-Neuve-et-Labrador, demande à la première ministre Kathy Dunderdale de répondre haut et fort aux conservateurs de Stephen Harper après l’annonce hier de la réduction des prestations d’assurance-emploi (AE).

« Le gouvernement provincial semble indécis dans ce dossier important, souligne M. Lucas. Ces compressions draconiennes visent surtout les travailleuses et travailleurs saisonniers, qui jouent un rôle vital dans l’économie provinciale. Toute diminution de leurs revenus aura sans aucun doute des répercussions sur d’autres secteurs. »

« Ces vastes changements imposés par le gouvernement fédéral montrent que les conservateurs sont complètement déconnectés de la réalité des travailleuses et travailleurs, déplore Wayne Lucas. Encore une fois, ils se plient à l’idéologie de Stephen Harper et n’ont plus aucune idée des besoins des travailleuses et travailleurs. »

« D’autres aspects de ces changements ont moins attiré l’attention, mais ils ne sont pas moins importants, précise M. Lucas. Par exemple, le conseil arbitral de l’AE : désormais, au détriment d’un processus ouvert et transparent, les représentants des travailleuses et travailleurs et des entreprises disparaîtront au profit de nominations politiques. »

« Pire encore, aucun de ces changements ne sera présenté à un comité parlementaire pour faire l’objet d’un débat et d’une étude avant sa mise en œuvre. Et pour couronner le tout, la ministre fédérale peut apporter des changements en tout temps, à sa discrétion. Il faut se demander pourquoi ces changements n’ont jamais été mentionnés au cours de la dernière campagne électorale fédérale. »

« Les revenus de milliers de familles, surtout celles qui vivent dans les régions rurales de notre province, sont menacés, conclut Wayne Lucas. Il est temps que la première ministre riposte aux conservateurs de Stephen Harper et se lève pour défendre les travailleuses et travailleurs et leurs familles à Terre-Neuve-et-Labrador. »