Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le 18 mai 2012, les membres de la section locale 1867 du SCFP ont écrit une page d’histoire en élisant Joanne Macpherson, la première femme à occuper la présidence du syndicat. Les élections au Syndicat des travailleuses et travailleurs de la voirie de la Nouvelle-Écosse ont eu lieu à l’assemblée générale annuelle, tenue à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

« Je suis extrêmement honorée que mes pairs m’aient choisie pour occuper la présidence,  affirme Mme Macpherson. Leur appui et leur solidarité sont vraiment touchants. »

Joanne Macpherson, employée au ministère des Transports de la province depuis 32 ans, milite au syndicat depuis 14 ans. Elle a occupé différents postes à l’exécutif, dont celui de présidente d’unité et, plus récemment, de vice-présidente exécutive pour la province.

« J’ai commencé à jouer un rôle actif au syndicat au début des années 90, lorsque j’ai eu besoin d’aide pour déposer un grief, raconte Mme Macpherson. L’appui et l’encouragement des consœurs et confrères de ma section locale ont été extraordinaires et j’ai eu la piqûre. »

« Notre syndicat croit en la diversité et cette élection représente un grand pas en avant, non seulement pour nous, mais aussi pour le mouvement syndical de toute la province », explique Lorne Trevors, conseiller syndical du SCFP.

« Mes confères et consœurs m’ont accordé leur confiance et j’ai l’intention d’honorer cette confiance, ajoute Joanne Macpherson. Beaucoup de problèmes doivent être abordés dans nos milieux de travail et je m’efforcerai de le faire pour tous les membres de la section locale 1867. »