Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Des alliés et amis se sont joints aux membres du SCFP de trois sections locales de l’éducation de Regina pour participer à leur dernier rassemblement,tenu le 24 avril. Environ 60 membres du syndicat et leurs sympathisants ont défilé sur la 4eAvenue devant les bureaux du Conseil public de l’éducation de Regina.

Les membres des sections locales 650, 3766 et 4643 du SCFP sont descendus dans la rue pour faire savoir au Conseil que les travailleuses et travailleurs de soutien de l’éducation du SCFP ne doivent pas être traités différemment des autres membres du personnel de l’éducation publique de Regina.  

Les membres du Conseil se sont accordé une augmentation de 8,63 pour cent, ce qui est compatible avec ce qu’ont reçu d’autres travailleuses et travailleurs de l’éducation.  Pourtant, même s’il défend l’égalité et l’inclusivité organisationnelle, le Conseil refuse de négocier une convention équitable avec les travailleuses et travailleurs de soutien de l’éducation en leur accordant la même augmentation. 

« Le Conseil croit-il que notre contribution à l’éducation des enfants est moindre que celle d’autres travailleuses et travailleurs de l’éducation? » se demande Paula Branscombe, présidente de la section locale 4643 du SCFP.