Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

REGINA — Tom Graham, président du SCFP-Saskatchewan, Tim Anderson, président de la section locale 21 du SCFP, qui représente les cols bleus de la Ville de Regina, et Lorne Chow, président de la section locale 7 du SCFP, qui représente les cols blancs, présenteront un exposé à la réunion du conseil municipal de ce soir (26 mars). Le SCFP demandera à la Ville de tenir un référendum aux prochaines élections municipales plutôt que de modifier le modèle d’achats publics de la Ville pour y inclure les partenariats public-privé (PPP).

Le Conseil songe à modifier le Règlement administratif 2003-69 de Regina pour permettre le recours aux partenariats public-privé (PPP) comme solution de rechange aux modes d’achats conventionnels.

« C’est de la privatisation déguisée pour atteindre le même but – la perte du contrôle public des services et de l’infrastructure clé », affirme Tom Graham, président du SCFP-Saskatchewan.

Tom Graham souligne que les PPP imposent des coûts importants, et pour la plupart cachés, aux contribuables, tout en respectant rarement leurs échéances et leurs budgets.

Le SCFP parlera de ce qu’ont vécu d’autres municipalités en matière de dépassements de coûts et autres difficultés avec les PPP.

« Le SCFP est au courant des difficultés rencontrées par l’administration et le conseil pour répondre aux besoins en infrastructure de Regina, précise Tim Anderson, président de la section locale 21 du SCFP. Mais il est critique que le conseil consulte d’autres municipalités qui ont été aux prises avec des projets de PPP ratés afin d’éviter de répéter les mêmes erreurs. »

Tim Anderson et Lorne Chow soulèveront une série de questions qu’ils demanderont au conseil d’étudier avant de mettre en œuvre un changement majeur dans la façon dont la Ville compte mettre en place et financer des services publics.

« Beaucoup d’autres municipalités ont appris à leurs dépens que les partenariats public-privé ne sont pas une panacée », avertit  Lorne Chow, président de la section locale 7 du SCFP.

Le SCFP-Saskatchewan représente plus de 29 000 membres travaillant dans divers secteurs, conseils et agences de la province. Les sections locales 7 et 21 du SCFP représentent plus de 1 300 travailleuses et travailleurs qui offrent d’importants services de première ligne à la Ville de Regina – entretien et réparation des conduites d’égouts et d’eau potable, collecte des ordures et maintien du site d’enfouissement, entretien et réparation des rues de la ville, maintien de la beauté des parcs et espaces verts, prestation de programmes de loisirs, assurance de l’efficacité du fonctionnement de la ville, notamment par l’application des règlements, l’évaluation des propriétés, le soutien administratif et comptable et l’urbanisme.


Pour en savoir plus :

Tom Graham
Président, SCFP-Saskatchewan
306-229-8171

Tim Anderson
Président, section locale 21 du SCFP
 306-527-5181

Lorne Chow
Président, section locale 7 du SCFP
306-537-1921
  

annexe A – Questioning the Assumptions of P3s(Remettre en cause les hypothèses de base des PPP) (à: www.cupe.sk.ca)

Appendix B – Échecs.  Défauts.  Abandons. 100 PPP – Témoignages canadiens et internationaux (à: www.cupe.sk.ca