Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP encourage tous ses membres à participer à la campagne de soutien aux employés municipaux de Cali, en Colombie, organisée par l’Internationale des services publics (ISP).

La ville de Cali a d’abord licencié 51 employés pour leur appartenance à un syndicat. Puis, elle a ignoré les jugements des tribunaux et les décisions de l’OIT exigeant que ces employés réintègrent leurs fonctions. Le président du syndicat a reçu de nombreuses menaces de mort et huit autres syndiqués ont été tués, ainsi que l’avocat représentant leur syndicat.

Depuis décembre 2011, cinq des employés licenciés font une grève de la faim pour attirer l’attention sur ce dossier. Ils ont besoin de nous.

Le SCFP soutient depuis longtemps les travailleurs et les organismes de défense des droits de la personne en Colombie. En 2008, le président national du SCFP, Paul Moist, s’est rendu en Colombie. Puis, en 2009, Berenice Celeyta, directrice de NOMADESC, un organisme de défense des droits de la personne établi à Cali, a donné une conférence au congrès national du SCFP. Enfin, le SCFP a joué un rôle prépondérant lorsqu’on a exigé la tenue d’une évaluation indépendante de la situation des droits de la personne en Colombie avant la signature d’un accord de libre-échange Canada-Colombie.