Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Réunion du Conseil exécutif national
Le 15 mars 2012


LE SCFP NATIONAL DOIT :

Lutter contre toute modification de la Sécurité de la vieillesse (SV) visant à hausser l’âge de l’admissibilité ou à réduire les prestations :

  • En organisant une campagne publique contre la hausse de l’âge de l’admissibilité à la SV à 67 ans projetée par le gouvernement Harper;
      
  • En écrivant au premier ministre et au ministre responsable de la Sécurité de la vieillesse afin d’exiger que les Canadiens puissent continuer à être admissibles à la SV à 65 ans, sans réduction de prestations;
      
  • En écrivant aux premiers ministres et aux ministres des Finances des provinces et des territoires afin de les avertir que le plan de Stephen  Harper visant à hausser l’âge de l’admissibilité à la SV ne fera que transférer les coûts à leurs propres trésors, puisqu’ils devront augmenter leurs paiements d’aide sociale aux personnes âgées;
      
  • En faisant du lobbying auprès de tous les ordres de gouvernement pour faire pression sur le gouvernement Harper contre toute hausse de l’âge de l’admissibilité à la SV;
      
  • En fournissant aux sections locales et aux militants les outils nécessaires – fiches d’information, pétitions en ligne, exemples de lettres aux députés ou points de discussion, par exemple – pour exprimer leur opposition aux modifications que compte imposer Stephen Harper à la SV;
      
  • En continuant d’appuyer et de promouvoir la campagne « La sécurité de la retraite pour tous » du Congrès du travail du Canada.


PARCE QUE :

  • L’électorat canadien n’a confié au gouvernement Harper aucun mandat pour apporter des changements à la SV qui auraient des conséquences négatives pour les Canadiens, maintenant ou à l’avenir.
      
  • La crise financière qui nous menace et dont le gouvernement Harper veut nous faire croire qu’elle est le résultat de paiements de la SV trop élevés est une crise fabriquée de toutes pièces pour appuyer son idéologie d’extrême droite.  Les augmentations de la SV dues à la retraite des baby-boomers ne dureront qu’un temps.  Elles atteindront leur sommet en 2030 et les coûts commenceront à diminuer pendant des années par la suite.
      
  • Les changements à l’admissibilité à la SV proposés par le gouvernement Harper feront sombrer plus de personnes âgées dans la pauvreté, car le Supplément de revenu garanti (SRG) n’est payé qu’à ceux qui touchent des prestations de SV.
      
  • Le coût de l’aide sociale offerte par les provinces et les municipalités devra augmenter pour venir en aide aux personnes âgées poussées vers la pauvreté parce que Stephen Harper aura haussé l’âge de l’admissibilité à la SV.
      
  • En doublant les prestations du RPC et en augmentant le SRG, le gouvernement permettra aux Canadiens de prendre leur retraite dans la dignité, à un niveau de revenu qui éliminera la pauvreté chez les personnes âgées.