Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Soixante-quinze pour cent des 21 employées du refuge pour femmes de Strathcona (Strathcona Women’s Shelter), en Alberta, ont voté en faveur de l’affiliation au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Elles sont motivées par des préoccupations concernant leur salaire, leurs avantages sociaux, leurs conditions de travail et leur sécurité d’emploi.

Marle Roberts, présidente du SCFP-Alberta, a déclaré qu’en se joignant au plus gros syndicat canadien, ces employées auront plus de pouvoir pour améliorer leurs conditions de travail.

« Le SCFP leur offrira des services professionnels inégalés en matière d’aide à la négociation, de recherche et de conseil juridique, a-t-elle dit. Elles rejoignent un réseau d’employés en services sociaux qui couvre tout le pays et qui les appuiera. »

Le SCFP représente aussi les employées de refuges pour femmes à Edmonton, Camrose et Calgary.