Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

L’accès à de l’eau potable propre et sécuritaire est un droit de l’homme fondamental et les gens des Premières Nations doivent jouer un rôle significatif dans le processus de prise de décision concernant l’une de nos plus grandes richesses naturelles. Voilà certains des grands messages lancés lors de la Conférence nationale de l’eau de l’Assemblée des Premières Nations qui est actuellement en cours à Edmonton.

La première journée de cette conférence de trois jours a porté spécifiquement sur le droit à l’eau des membres des Premières Nations et des menaces qui découlent de la commercialisation de l’eau. Le SCFP était le commanditaire de cette première journée et il y avait délégué une équipe de membres et de personnel.

Michelle Brown, Gloria Lepine et Dale White, membres du SCFP, Brian Barron, membre du CEN et Audrey Barr, Don Moran et Wes Payne, membres du personnel du SCFP représentent le syndicat à cette conférence.

Dans son discours d’ouverture, le Chef de l’Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, a souligné le soutien du SCFP

« Nous remercions le commanditaire principal de cet événement, le Syndicat canadien de la fonction publique a dit M. Atleo aux délégués à la conférence. Votre syndicat défend l’eau potable et les systèmes sécuritaires de traitement des eaux usées comme un droit de la personne et il est important que nous demeurions unis, parce que c’est ce que les anciens nous ont enseigné, Nous devons demeurer unis. »

Et M. Atleo a poursuivi en disant : « Nous pouvons dire, nous devons dire et nous dirons au monde que les peuples autochtones du Canada et du reste du monde ont des devoirs et des responsabilités sacrés envers notre Mère Terre et nous entendons les respecter. »

Les deuxième et troisième journées de l’événement seront consacrées à la suite des discussions en plus d’un salon commercial et technique où le SCFP fera la promotion de son travail en faveur du droit à l’eau potable de toutes les collectivités et de son travail dans le domaine de la formation en emploi communautaire pour les travailleurs autochtones.