Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Douze employés d’une compagnie privée embauchée pour exploiter le site d’enfouissement public de Red Deer ont choisi de s’affilier au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Ces travailleurs à l’emploi de MCL Waste Systems and Environmental Inc. se sont tournés vers le SCFP parce qu’ils se préoccupaient de leur salaire, de leurs conditions de travail et de traitement équitable.

Marle Roberts, présidente du SCFP-Alberta, a déclaré que ces employés seront bien protégés au sein du plus grand syndicat canadien : « Ils se joignent à un réseau d’employés municipaux et de travailleurs du secteur de la gestion des déchets à l’échelle du pays. Ils auront accès à de la recherche, à de l’expertise en négociation, à des relations publiques et à tout ce dont ils auront besoin pour conclure une convention collective équitable avec l’employeur. »

Selon Mme Roberts, l’employeur a tenté de faire obstacle à la tentative de syndicalisation devant le conseil des normes du travail de l’Alberta, en demandant à ce que ce groupe d’employés soit intégré aux autres employés de la compagnie dans d’autres municipalités. « Heureusement, confirme-t-elle, le conseil a décidé qu’il était approprié pour ces employés de former leur propre unité. Les travailleurs ont voté en faveur de l’accréditation syndicale auprès du SCFP; leur souhait sera donc exaucé. » 

Le SCFP représente 620 000 membres à travers le Canada, dont 32 000 en Alberta. Plus de 12 000 employés municipaux albertains sont affiliés au SCFP, ce qui fait de ce syndicat le plus important dans ce secteur économique.