Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP se joint à d’autres syndicalistes à la 56eséance de la Commission de la Condition de la femme de l’ONU en cours à New York. Cette commission se réunit pour parler de l’autonomisation des femmes en milieu rural et du rôle de celles-ci dans l’élimination de la pauvreté et de la faim.

La conseillère en égalité Maureen Morrison représente le SCFP à cette rencontre. Elle partage ses opinions sur un blogue commun consacré à l’événement et animé par l’Internationale des services publics, l’Internationale de l’éducation et la Confédération syndicale internationale.

La délégation syndicale concentre ses efforts sur le droit des femmes en milieu rural à un emploi décent, ainsi que sur l’importance de l’éducation publique et des services publics de qualité dans le respect de leurs droits économiques, sociaux et politiques. Cette délégation représente plus de 70 millions de travailleuses du monde entier, dont sept millions de femmes en milieu rural. Elle interpelle les gouvernements pour qu’ils promettent des mesures concrètes qui garantiront à ces femmes des possibilités de développement économique, social et personnel.

Mme Morrison a assisté à divers ateliers et tables rondes, en plus de participer à des discussions avec d’autres délégués pour convaincre leurs gouvernements de l’importance d’inclure, dans le relevé des conclusions qui sera publié à la fin de la séance, les principes d’emploi décent et de services publics.

MISE À JOUR :