Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP promet de mobiliser ses membres et d’appliquer davantage de pression sur les gouvernements afin d’assurer le renouvellement et de la bonification de l’Accord fédéral-provincial sur la santé, prévu pour 2014. Lors de sa rencontre des 14 et 15 décembre, le Conseil exécutif national du SCFP a adopté une importante résolution sur cette question. 

Le SCFP va exiger du gouvernement fédéral de négocier avec les provinces et les territoires un nouvel accord sur dix ans qui prévoira un financement stable et adéquat des soins de santé publics. Un nouvel accord devra également assurer l’application de la Loi canadienne sur la santé, freiner la privatisation, améliorer les soins de longue durée, les soins à domicile et communautaires, et implanter un véritable programme universel d’assurance-médicaments. Le SCFP promet de faire pression tant sur le gouvernement fédéral que les gouvernements provinciaux pour qu’une rencontre des premiers ministres ait lieu sur cette question dès 2012.

Le texte de la résolution

LE CONSEIL EXÉCUTIF NATIONAL DOIT :

  1. Demander au gouvernement fédéral de jouer un rôle de leadership dans la promotion des soins de santé publics au Canada.
      
  2. Faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il convoque une rencontre des premiers ministres en 2012 afin d’amorcer les négociations en vue d’un nouvel accord pancanadien.
      
  3. Inciter tous les gouvernements provinciaux à exiger du gouvernement fédéral qu’il convoque une rencontre des premiers ministres en 2012.
      
  4. Préconiser la mise en place d’un accord de 10 ans avec indexation annuelle du financement de six pour cent, l’application de la Loi canadienne sur la santé, l’interdiction de la privatisation de l’infrastructure et de la prestation des services et l’application de l’assurance-maladie aux soins de longue durée, aux soins à domicile et communautaires et à l’assurance-médicaments universelle.
      
  5. Appuyer une campagne nationale du SCFP dans toutes les régions pour mobiliser les membres du SCFP et les sensibiliser à l’importance du renouvellement de l’Accord sur la santé et de la protection de la Loi canadienne sur la santé.
      
  6. Faire pression sur le gouvernement fédéral pour que soient inclus les gouvernements des Premières Nations, des Métis et des Inuits dans les négociations sur le renouvellement de l’Accord sur la santé.


Il y a deux semaines, de nombreux membres et militants du SCFP ont participé, sous la coordination de la Coalition canadienne de la santé, à une journée de lobbying sur la Colline parlementaire, à Ottawa, pour sensibiliser les députés au renouvellement de l’Accord.