Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Près de mille personnes ont assisté, ce mercredi soir à Yellowknife, à une veillée pour les victimes de l’écrasement d’avion du vol 6560 de la compagnie First Air, accident tragique survenu le 20 août dernier. Cet événement, qui a eu lieu dans un hangar de la compagnie Arctic Sunwest, a montré à quel point cette tragédie a touché une communauté entière. La Fédération du travail des Territoires du Nord-Ouest a organisé l›événement avec des conseillers du SCFP.

Avec les conseils et le soutien de Mary Lou Cherwaty, présidente et chef de la direction de la Fédération du travail des Territoires du Nord-Ouest, ainsi que membre du SCFP et agent de bord chez First Air, les membres de la communauté des affaires de Yellowknife et des régions avoisinantes ont rendu cet important événement possible, en offrant leur temps et leurs services.

Les deux agents de bord du vol 6560, et membres du SCFP, sont décédés lors de l’écrasement. Il s’agit de Ann-Marie Chassie et de Ute Merritt. Deux autres membres du personnel sont décédés, dont le pilote Blair Rutherford, qui laisse dans le deuil sa conjointe qui est aussi agent de bord pour First Air. Le quatrième membre de l’équipage était le Premier Officier, Dave Hare.

Plusieurs ont pris la parole, dont le maire de Yellowknife, Gordon van Tighem, et Michael Olson, représentant First Air. Des lectures ont été faites par Renée St-Cyr, membre de la section locale du syndicat, et Jeffrew Bowden, représentant les pilotes. La vigile était présidée par Ryan Peters, un pasteur dans une église de Yellowknife et qui est également agent de bord à temps partiel pour First Air.

Une partie de la cérémonie s’est déroulée dans le ciel, alors qu’une quinzaine d’avions de diverses compagnies aériennes et d’hélicoptères ont survolé les lieux de la vigile. C’est un Boeing 737 de la compagnie Canadian North, le même type d’appareil qui s’est écrasé le 20 août, qui a clos le survol.

En tout, douze personnes, huit passagers et quatre membres de l’équipage, sont décédés lors de la tragédie.