Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Menacé de destruction par le gouvernement de Felipe Calderon, le Syndicat mexicain de l’électricité (SME) lance un appel urgent aux syndicats du monde entier.

  

Menacé de destruction par le gouvernement de Felipe Calderon, le Syndicat mexicain de l’électricité(Sindicato Mexicano de Electricistas ou SME) lance un appel urgent aux syndicats du monde entier.

Par solidarité avec le SME, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a cosigné une déclaration publiée aujourd’hui dans le journal La Jornada. Le SCFP a aussi envoyé un soutien financier au SME, l’un des syndicats les plus importants et les plus vieux du Mexique.

À l’heure actuelle, les comptes bancaires du SME sont gelés et beaucoup de militants syndicaux se retrouvent derrière les barreaux.  Des mandats d’arrestation ont été émis contre de nombreux leaders syndicaux, dont Martin Esparza, secrétaire général du SME. Le gouvernement refuse également de reconnaître des dirigeants syndicaux légitimement élus et d’accréditer officiellement le syndicat.

L’an dernier, le gouvernement a repris ses attaques contre les syndicats indépendants et les groupes de défense des droits des travailleurs. Le gouvernement a annoncé que la société Lumière et Énergie du Centre (Luz y Fuerza del Centro) serait liquidée et que tous ses travailleurs seraient congédiés, sonnant ainsi le glas du SME.

Tout cela semble s’inscrire dans le plan systématique du gouvernement pour éliminer tous les groupes de travailleurs au Mexique. Le Syndicat mexicain de l’électricité poursuit sa lutte contre le congédiement illégal de plus de 44 000 travailleurs, dont plusieurs étaient membres du SME.
  

  • Pour protester auprès du président Felipe Calderon, veuillez copier la lettre ci-dessous (disponible en anglais, en français et en espagnol) et la faire parvenir par courriel à felipe.calderon@presidencia.gob.mx.