Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le lock-out du personnel de la Simon Fraser Student Society (SFSS), représenté par la section locale 3338 du SCFP, entre dans sa deuxième semaine.

Depuis deux ans, cette section locale tente de conclure une entente équitable pour les 15 employés à plein temps et les cinq étudiants à forfait qui offrent du soutien, à travers la SFSS, aux étudiants de l’université Simon Fraser (SFU).

Le conseil d’administration de l’université, dirigé par son nouveau président Jeff McCann, a brusquement mis fin à la médiation avant de mettre les syndiqués du SCFP 3338 en lock-out. Depuis, le conseil encourage les étudiants à franchir les piquets de grève et à faire le travail des grévistes. Il a même dépensé les « salaires ainsi économisés » en distribuant gratuitement de la bière et des crêpes.

Le 14 juillet, les syndiqués du SCFP et leurs partisans ont répliqué par une manifestation. Vous trouverez des photos ici.

De plus, les syndiqués ont récemment reçu la visite du président du SCFP-.C.-B., Barry O’Neill. Ils ont aussi publié une feuille d’information intitulée Cinq choses à savoir pour bien comprendre le lock-out du personnel de la SFSS (en anglais).

Le SCFP 3338 a besoin de votre aide!

Voici ce que vous pouvez faire :

  • Aimez notre page Facebook et envoyez des messages d’appui et de solidarité au personnel de la SFSS.
  • Participez à la conversation sur Twitter : suivez @SFUlockout pour recevoir les dernières nouvelles.
  • Écrivez au journal de l’université Simon Fraser, The Peak, à opinions@the-peak.ca.
  • Écrivez au conseil d’administration de la SFSS, avec copie conforme à cupe@sfu.ca. Demandez-lui de mettre fin au lock-out et de revenir à la table de négociation. Voici les coordonnées du CA.