Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le 25 au 28 mai 2011

Plus de 1 000 membres et employés du SCFP de toutes les régions de la province et de tous les secteurs du syndicat seront au Centre Sheraton de Toronto pour participer au 48e congrès annuel du SCFP-Ontario.

Le thème de cette année, « Bâtir un Ontario meilleur », met en lumière l’engagement constant de nos membres et leurs liens avec leurs communautés, ainsi que les services publics de qualité qu’ils fournissent pour le mieux-être de leurs voisins.

Le congrès s’ouvrira au Centre Sheraton de Toronto à 18 h, le mercredi 25 mai, et se terminera à 16 h, le samedi 28 mai. 

Les membres pourront s’inscrire le mercredi 25 mai, de 14 h à 21 h. 


Faits saillants du congrès

25 mai

Linda McQuaig, conférencière invitée

Journaliste et auteure à succès, Linda McQuaig a toujours défié les pouvoirs en place. Conrad Black a même déjà suggéré qu’on la fouette. Depuis 2002, la chronique de Linda McQuaig dans le Toronto Star est l’une des rares, dans les médias grand public, à contester l’idéologie de droite en économie.

Mme McQuaig a aussi écrit des livres à succès sur la politique et l’économie, dont « Shooting the Hippo », « The Cult of Impotence » et son dernier, écrit en collaboration avec Neil Brooks, « The Trouble With Billionaires ».

26 mai

Fred Hahn, président du SCFP-Ontario, se joindra à Maude Barlow, présidente du Conseil des Canadiens, et à Mike Layton, conseiller municipal de Toronto, pour un petit déjeuner-discussion sur l’AECG, l’Accord économique et commercial global.

Ce projet d’accord à l’étude par le gouvernement fédéral met en péril jusqu’à 150 000 emplois canadiens et pourrait permettre aux multinationales privées de s’emparer de services publics vitaux comme la distribution de l’eau potable et le traitement des eaux usées, que les collectivités locales le veuillent ou non.