Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Ray Smith, de la section locale 1750 du SCFP, est le nouveau vice-président, droits et handicaps, du Congrès du travail du Canada.  Il a été élu par acclamation cette semaine à l’assemblée générale de 2011 du CTC à Vancouver, en Colombie-Britannique.

« J’ai consacré ma vie à aider les travailleurs blessés et handicapés, déclare Ray.  Ce que je veux, par l’entremise de mes activités syndicales locales, provinciales et nationales, c’est que justice soit rendue aux travailleurs ayant des déficiences. »

Ray est un spécialiste en approche communautaire à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail de l’Ontario et il est délégué syndical depuis six ans. Il se spécialise en reconnaissance des barrières qui se dressent devant les personnes handicapées et en promotion de la sensibilisation aux questions d’accessibilité et d’obligation d’adaptation au travail.

Militant de longue date pour les droits des personnes handicapées, il est membre du Comité des travailleurs ayant des déficiences du SCFP-Ontario et président du Groupe de travail national des personnes ayant des déficiences du SCFP.

Ray se joindra à Marie Clarke Walker, du SCFP, réélue par acclamation au poste de vice-présidente exécutive du CTC, ainsi qu’à Paul Moist, président national du SCFP, qui siège à l’exécutif du CTC.

Ken Georgetti, président, Barbara Byers, vice-présidente exécutive, et Hassan Yussuff, secrétaire-trésorier du CTC, ont aussi tous été réélus par acclamation.