Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Montréal – Le syndicat représentant les quelque 1 400 agents de bord d’Air Transat demande aujourd’hui au ministère fédéral du Travail de nommer un conciliateur pour aider à la négociation en cours. Les représentants syndicaux constatent qu’au bout de 24 séances de négociation depuis septembre 2010, l’employeur réclame des concessions majeures aux agents de bord.

Quinze jours après le dépôt de la demande, une période de 60 jours de conciliation suivra. Si aucune entente n’intervient durant cette période, une autre période de 21 jours suivra, et, finalement, s’il n’y a toujours pas d’entente, les deux parties pourront alors recourir à la grève ou au lock-out.

« Notre employeur, Transat A.T., a connu une excellente année 2010. Pour le trimestre du 1er août au 31 octobre, il a réalisé des profits de 52,4 millions de dollars. Pour le trimestre précédent, on parle de 20,9 millions. Dans un contexte où la compagnie est en bonne santé, on voit mal pourquoi les agents de bord devraient se serrer la ceinture », selon Nathalie Stringer, présidente de la Composante Air Transat du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

« Au fil de la négociation, le comité syndical a fait son bout de chemin vers une entente satisfaisante pour les deux parties. Malheureusement, l’employeur nous réclame une augmentation du nombre d’heures en devoir par jour, ainsi que de nouveaux échelons salariaux qui pénaliseraient lourdement les jeunes agents de bord. Ce n’est pas acceptable pour nos membres », a ajouté Mme Stringer.

Majoritairement des femmes, les agents de bord d’Air Transat sont des spécialistes des situations d’urgence dont le rôle premier est d’assurer la sécurité des passagers. Ils sont sans contrat de travail depuis le 31 octobre 2010. Ils sont regroupés au sein de trois syndicats locaux correspondant à leurs trois bases: SCFP 4041 (690 membres à Montréal-YUL), SCFP 4047 (490 à Toronto-YYZ) et SCFP 4078 (228 à Vancouver-YVR). La Composante Air Transat chapeaute les trois syndicats locaux.

Au total, le SCFP représente près de 9 500 membres dans le transport aérien, notamment à Air Canada, Calm Air, Canadian North, CanJet, Cathay Pacific et First Air.
  

Renseignements :            

Nathalie Stringer
Présidente de la Composante Air Transat
514-235-2250 (cell.)

Sébastien Goulet
Information SCFP
438-882-3756 (cell.)