Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Québec – Insatisfaits du peu de progrès de leur négociation, les membres du Syndicat des débardeurs du port de Québec entendent employer des moyens de pression qui pourraient culminer en une grève générale illimitée. C’est ce qu’ils ont décidé à 95 pour cent par vote secret lors d’une assemblée générale tenue ce vendredi en fin de journée. Le coeur du litige est le déploiement des débardeurs, c’est-à-dire le système d’attribution des quarts de travail.

Présentement, l’attribution des quarts se fait en tenant compte des gains salariaux : ceux qui en cumulent le moins sont affectés en priorité, et ceux qui en cumulent le plus passent ensuite. Ce système, bien qu’égalitaire, force les débardeurs à des rotations jour-soir-nuit particulièrement rapides. Ils demandent donc le passage à un système qui diminue la fréquence des rotations et permet un peu plus de stabilité, tout en répondant aux besoins opérationnels de l’employeur.

«Malheureusement, en échange d’une stabilisation des horaires qu’il peut effectuer sans inconvénient majeur, l’employeur réclame d’ouvrir grand la porte à la sous-traitance. Pour nos membres, pas question de mettre en péril l’existence même du syndicat en échange d’un accommodement qui devrait aller de soi»,a déclaré Éric-Jan Zubrzycki, conseiller au Syndicat des débardeurs du port de Québec (SCFP 2614).

«Jusqu’ici, sur la forme et le ton, on peut dire que les négociations se déroulent bien. Mais si le litige sur les horaires traîne en longueur, il faudra s’attendre à des perturbations des activités du port de Québec dans les prochains mois», a conclu le conseiller syndical.

Les 53 débardeurs du port de Québec sont sans contrat de travail depuis le 31 mai 2010. Le SCFP est le principal syndicat dans le secteur du débardage au Québec. Les débardeurs des ports de Montréal, Québec, Matane, Contrecœur, Sorel-Tracy, Bécancour et Trois-Rivières sont affiliés au SCFP. Avec plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP est le plus important syndicat affilié de la FTQ.