Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Des centaines de travailleurs de la santé, agriculteurs, militants pour l’approvisionnement local, métallos et environnementalistes sont venus par autobus de Sudbury, Hamilton, North Bay et Ottawa et, dans le cas de Hope, une vache laitière blanche et noire de Howe Island, par traversier pour appuyer une campagne communautaire visant à servir de la nourriture locale aux patients de l’hôpital général de Kingston (KGH).

Les manifestants ont demandé à leurs députés provinciaux de faire pression sur la ministre de la Santé de l’Ontario afin qu’elle agisse dès maintenant pour stopper l’entente entre KGH et une usine de préparation de repas située à plus de 300 km de Kingston.
 
Rolf Gerstenberger, président de la section locale 1005 des Métallurgistes unis d’Amérique (MUA), et les membres de son syndicat sont venus de Hamilton.
 
« Ce qui se passe à Kingston – l’absence d’appui du gouvernement à l’économie locale – se passe aussi à Hamilton. Ce que nous avons constaté dans l’industrie de la métallurgie, c’est que les gouvernements appuient les intérêts d’entreprises comme celle qui préparera des repas usinés pour les patients de Kingston au lieu de leur offrir la solution la meilleure pour les communautés et les travailleurs », a souligné M. Gerstenberger, dont les membres, qui portaient une grande bannière où il était inscrit « la santé est un droit », se sont joints aux près de 1000 manifestants défilant au centre-ville de Kingston le lundi 28 mars.
 
Fred Hahn, président du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) de l’Ontario, a déclaré aux manifestants que « le gouvernement souffre d’un grave déficit démocratique s’il ne tient même pas compte de la voix de milliers de gens dans des collectivités comme Kingston ».
 
Dans toute la province, les travailleurs d’hôpitaux et les militants pour l’approvisionnement local sont consternés par le peu d’intérêt qu’accorde le gouvernement libéral ontarien à l’approvisionnement local et à l’adhésion à ses propres politiques en matière d’achats pour favoriser les économies locales.
 
« Le secteur public et le gouvernement provincial doivent faire preuve de leadership dans l’appui aux économies locales. Les libéraux ontariens vont dans le sens contraire d’un nombre grandissant de citoyens de communautés de toute la province qui appuient le mouvement en faveur de la nourriture locale. Ce sont ces gens – à Kingston, 14 000 personnes ont signé des cartes et des pétitions – qui demandent aux libéraux d’agir maintenant et de bloquer l’entente de KGH. Mais on ne les écoute pas », a déploré Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario du Syndicat canadien de la fonction publique (CSHO-SCFP).