Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Hier soir, le conseil municipal de Burnaby a voté à l’unanimité en faveur d’une résolution affirmant l’engagement de la Ville à garder publics ses systèmes d’eaux potables et usées. La Ville a aussi accepté de faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il investisse dans un système national d’infrastructure de l’eau afin que tous les Canadiens, où qu’ils vivent, aient accès à une eau potable salubre.

En adoptant cette résolution, Burnaby devient la première entité canadienne à être désignée « collectivité bleue » par le Conseil des Canadiens et la Coalition Eaux aguets du SCFP.

Derek Corrigan, maire de Burnaby, a accepté cet honneur de Jane Roff, coordonnatrice du comité Eaux aguets du SCFP, et d’Elsie Dean et Elizabeth Briemberg, du Conseil des Canadiens.

« C’est vraiment un moment historique, a affirmé Jane Roff.  En adoptant cette résolution et en devenant la première collectivité bleue du pays, la Ville de Burnaby a montré à ses citoyens qu’elle s’engage à protéger les services publics de grande qualité qui sont essentiels au dynamisme des collectivités, à un environnement sain et à la transparence des autorités. »

« En cette Journée mondiale de l’eau, nous remercions le maire Corrigan et tout le conseil pour leur initiative et nous sommes impatients de collaborer avec d’autres collectivités du pays à protéger notre droit commun à une eau publique salubre et accessible. »

Résolution sur les eaux potables et usées approuvée à l’unanimité par le conseil municipal de Burnaby :

ATTENDU que la santé publique dépend d’un accès équitable à de l’eau potable;

ATTENDU que la propriété et l’exploitation publiques des systèmes de distribution d’eau potable et de traitement des eaux usées ont permis d’améliorer l’accès et la qualité des services au cours du dernier siècle;

ATTENDU que les faits montrent que l’exploitation publique des services d’eau :

• est plus économique et plus efficace que l’exploitation par le secteur privé
• assure la transparence et la reddition de comptes aux usagers
• s’adapte à l’évolution de la technologie, des priorités et des besoins de la communauté

QUIL SOITSOLU que la Ville de Burnaby appuie la propriété et l’exploitation publiques et sans but lucratif des services de distribution d’eau potable et de traitement des eaux usées dans notre collectivité;

QUIL SOIT EN OUTRESOLU que le conseil fasse pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il assume sa responsabilité à l’égard de l’appui aux infrastructures municipales en investissant dans un fonds national de l’infrastructure de l’eau qui répondrait au besoin croissant de renouvellement de l’infrastructure existante des systèmes d’eaux potables et usées et qu’il construise de nouveaux systèmes;

QUIL SOIT EN OUTRESOLU que le conseil fasse parvenir cette résolution à la Fédération canadienne des municipalités pour distribution à tous ses membres.