Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Dans le discours qu’il a prononcé devant les délégués au congrès cette semaine, Tom Graham, président du SCFP-Saskatchewan, a félicité les membres du SCFP du secteur de la santé pour la solidarité et la force dont ils ont fait preuve au cours de la dernière ronde de négociations.  « Nos membres se sont tenus debout et ont résisté aux demandes de concessions de l’employeur, a-t-il déclaré, et ce malgré la loi sur les services essentiels adoptée par le gouvernement, qui empêchait plus de 80 pour cent des travailleuses et travailleurs de la santé de faire la grève. »

M. Graham a aussi parlé des mesures positives que prend le syndicat pour créer des liens avec la communauté autochtone.  En juillet dernier, le SCFP-Saskatchewan a signé une entente de partenariat historique avec la Nation Métis de la Saskatchewan à Batoche, lieu de la révolte des Métis de 1885. L’entente engage le SCFP et la Nation Métis à travailler ensemble à accroître la participation des Métis au marché du travail et au syndicat. 

« Notre partenariat est un pas en avant », a déclaré Tom Graham, tout en précisant que l’entente ne restera « que des mots tant que nous n’agirons pas concrètement ».

Les leaders de la Nation Métis et du SCFP-Saskatchewan tiennent un sommet le mois prochain pour élaborer un plan d’action.

« Nos enjeux sont vos enjeux »

Robert Doucette, président du Conseil Métis de la Saskatchewan, a aussi loué l’entente de partenariat dans son discours au congrès.

Les Métis de la Saskatchewan sont le groupe autochtone qui croît le plus rapidement au Canada, a-t-il fait remarquer aux délégués. « Nous sommes une “nation qui renaît” avec les plus de 100 000 Métis qui vivent dans la province. »

M. Doucette a affirmé que le peuple métis partage les préoccupations du syndicat à l’endroit du pouvoir des multinationales, soulignant que les peuples autochtones avaient travaillé pour la première société multinationale du pays – la Compagnie de la Baie d’Hudson.

« Nos enjeux sont vos enjeux », a déclaré Robert Doucette, en ajoutant qu’il était fier de l’entente de partenariat.

Andrea Menard a ouvert le congrès

L’auteure-compositeure et comédienne Andrea Menard a ouvert le 46e congrès annuel du SCFP-Saskatchewan en entonnant la chanson « Solidarité mes frères et mes sœurs » avec les près de 200 délégués présents.

Mme Menard a remercié les délégués du SCFP pour l’appui qu’ils lui ont accordé dans le cadre de sa récente tournée « Sparkle Concert », disant qu’elle était fière de son association avec le SCFP-Saskatchewan.

Le congrès se termine aujourd’hui à Regina.