Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Le Wisconsin n’est pas l’unique endroit où les femmes du SCFP se font entendre. Annick DesJardins, représentante du SCFP en égalité, ainsi que quelque 80 autres syndicalistes du monde entier, participent à la Commission des Nations unies sur le statut de la femme qui se déroule actuellement à New York.

La séance vise à promouvoir l’accès des femmes à l’emploi à temps plein et à un travail décent, ce qui inclut aussi l’éducation et la formation. Les représentantes syndicales ont clairement souligné que les services publics tiennent un rôle critique dans l’appui aux droits des femmes à l’équité au travail.

Mme DesJardins a fait du lobbying auprès des représentants gouvernementaux du monde entier pour s’assurer qu’à la fin de la rencontre, l’Exposé conjoint des conclusions reflètera l’importance des services publics.

Elle a également partagé ses idées sur un blogue conjoint de l’Internationale des services publics (ISP), l’Internationale de l’éducation (IE) et la Confédération syndicale internationale (CSI).