Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


SYDNEY, N.-É.– Récemment, le SCFP a fait avancer les relations de travail sur plusieurs fronts au Cap-Breton. John Evans, représentant national du SCFP, affirme que trois sections locales, toutes dans le secteur des soins de longue durée, ont négocié ferme ces derniers temps.

« Le Conseil du travail vient de donner l’ordre d’accréditation à notre dernière section, la section locale 5032, qui représente 45 employés du St. Anne Community and Nursing Care Centre à Arichat. Nous avons hâte de négocier un premier contrat avec cet employeur. »

« Puis, la section locale 4965, qui représente 40 employés de Celtic Court à Sydney, vient de ratifier un premier contrat de travail qui leur accorde la parité salariale avec leurs collègues de la province. De plus, ce groupe fait son entrée dans le régime de retraite de la Health Association NS. »

« Sur une note beaucoup moins positive, poursuit M. Evans, les négociations de la section locale 3630 – le personnel de la Port Hawkesbury Nursing Home – se déroulent mal. Jusqu’à présent, l’employeur n’a pas encore déposé le règlement monétaire négocié par le SCFP à l’échelle provinciale. Il a aussi adopté sur l’affichage des postes une position inéquitable et injustifiable aux répercussions graves pour tous les employés. »

« Résultat, explique-t-il : les employés ont voté massivement en faveur de moyens de pression si ces points litigieux ne se règlent pas. »

Selon M. Evans, le conciliateur du ministère du Travail déposera son rapport cette semaine, ce qui nous donnera un levier juridique d’ici la fin du mois.


Pour en savoir plus, contactez :
John Evans     
Représentant national du SCFP
(902) 539-4933
   
John McCracken
Représentant des Communications du SCFP en Atlantique
(902) 455-4180